14 décembre 2009

Il était une fois…

Fadette (Henriette Dessaulles), Il était une fois…, Montréal, s. n., 1933, 154 pages. (Illustrations de Suzanne Morin)

Il était une fois… n’est pas ce que
Henriette Dessaulles a écrit de plus intéressant. Loin de là! L’histoire retient davantage ses Lettres de Fadette et son Journal. Mélange de nouvelles intimistes, de récits historiques, de contes et de légendes, ce recueil manque d’unité et de profondeur.

Les mémoires d’une petite fille
Suzanne, orpheline, vit avec des grands-parents aimants et une série de domestiques. Tout le monde essaie de lui faciliter la vie, car elle est clouée à une chaise roulante depuis sa naissance. Malgré tout, elle n’arrive pas à comprendre pourquoi Dieu lui impose de telles souffrances. Un grand médecin va changer sa vie.

Le berger au loup
Les loups, dirigés par un Berger qui s’apparente au Démon, ont envahi les abords de Percé. On érige une croix pour les en éloigner.

Capitaine Jos
Capitaine Jos est un jeune orphelin de 10 ans, qui a pris sous son aile une jeune fille battue, et qui vole pour assurer leur subsistance. Un juge se charge de le remettre sur la bonne voie.

Madeleine de Verchères
Au mois d’octobre 1692, Madeleine de Verchères, alors âgée de 14 ans, deux soldats et des enfants résistent pendant huit jours à l’assaut des Iroquois contre leur fort. Plus tard, elle sauvera la vie de son mari attaqué par deux Abénaquis.

Le voyage des rois mages
Les Rois Mages suivent l’étoile qui doit les mener à Bethléem.

Légende de Saint Patrice
La narratrice raconte comment Saint Patrice délivra l’Irlande des serpents.

Conte de Barbe BleueHenri VIII régnait sur l’Angleterre. On le sait, il eut six épouses. Certaines furent décapitées. Anne de Clèves, dont c’est l’histoire, sut conserver sa vie, même si elle fut répudiée.

L’héritage des fées du Canada
Les fées habitent le Mont-Royal. Quand une petite marquise naquit, toutes les fées lui firent des dons : beauté, bonté, richesse. Une mauvaise fée lui jeta un sort : à chaque fois qu’une fleur serait écrasée, elle en ressentirait de la douleur.

Est-ce donc un conte?
André doit étudier les verbes irréguliers. Le petit génie Attention lui apparaît et le conseille.

La belle histoire de Jeanne d’Arc
Jeanne d’Arc a été élue pour sauver la France. Une fois formée, elle rejoint le dauphin et libère une à une les villes françaises du joug anglais. Elle sera faite prisonnière, accusée de sorcellerie et brûlée avant que la guerre ne finisse.

Où est la justice
Michel et Alice sont tout contents. Leur chatte a donné naissance à trois chatons. Quand le berger allemand de leur oncle mange les trois petits, les enfants ne comprennent pas la réaction amusée des adultes.

L’auteure n’est pas une très bonne conteuse. D’abord, elle reprend certaines histoires archi-connues, et dans les histoires originales, elle ne réussit à créer un climat, à mener une intrigue qui capterait notre attention. Son livre, moralisateur, s’adresse aux jeunes.

Extrait
Ils arrivaient devant une grotte ouverte dans le roc. Arrêtés à l'entrée, ils virent, dans le fond, un petit enfant couché dans une crèche remplie de paille; une jeune fille agenouillée le contemplait avec amour, et une dizaine de bergers, à genoux aussi, jouaient avec entrain, qui de la flûte, qui de la musette, qui du galoubet, et l'Enfant, souriant, essayait de ses mains mignonnes de saisir les notes qui voltigeaient autour de lui.
Ces grands rois furent émus: silencieusement, irrésistiblement, ils tombèrent à genoux en arrière des pauvres bergers.
Ils surent dans leur âme qu'ils avaient trouvé le péri: roi cherché depuis tant de jours. Ils écoutaient les chansons rustiques qui leur semblaient plus belles que celles que chantaient, devant leur trône d'or, leurs poètes et leurs joueurs de cithare.
Devant l'Enfant, ils avaient oublié leurs titres et leurs royaumes: relégués au dernier rang dans l'humble étable, ils ne songeaient pas à réclamer une meilleure place.
C'est que, miraculeusement, la Grâce divine coulait déjà du cœur du petit Dieu au plus secret d'eux-mêmes, les transformait, les rendait, à l'instar du Maître qu'ils adoraient, doux et humbles comme les bergers si près de la crèche.
Un à un les bergers s'en allèrent et les Rois, à leur tour, s'approchèrent.
Dans un grand tapage, leur suite les avait rejoints et ils offrirent leurs riches cadeaux qui se mêlèrent aux modestes offrandes des pâtres de la montagne.
Et Jésus, qui lit dans les cœurs, acceptait l'encens, et la myrrhe, les fleurs et les agneaux avec le même sourire, la même bonté qui allait régénérer le monde!
L'Etoile ramena les Rois Mages mais par une autre route pour éviter le méchant roi Hérode.
Et les Enfants de Judée qui les avaient vus passer, si magnifiques, les attendaient, chaque année, à la même époque.
Immobiles sur la route où leur passage les avait éblouis, au clair des étoiles et quand la lune toute ronde rendait la nuit plus belle encore que le jour, ils chantaient, de leur voix de cristal: «Quand donc les Rois descendront-ils de la montagne?» (p. 92-94)


Voir le
site de Radio-Canada

Aucun commentaire: