Ode à l'ennemi

Pas de pitié
Les pauvres ouistitis
pourriront dans leur jus
Pas de pitié
Le dos de la morue
ne sera pas ménagé
Cycle
Un tricycle
à ongles de pasteur
va jeter sa gourme
sur les autels de nos présidences
Pas de pitié!
Mourez
vils carnivores
Mourez
cochons de crosseurs de fréchets de cochons d’huiles de cochons de caïmans de ronfleurs de calices de cochons de rhubarbes de ciboires d’hosties de bordels de putains de saints-sacrements d’hosties de bordels de putains de fols herbes de tabernacles de calices de putains de cochons
Le petit doigt
fera merveille
dans le fessier
de l’abbesse
Baisse
tes culottes
nous ne sommes plus
des garçons
prévenants
Pas de pitié!
Les aubes ridubonlantes
crèvent
et crèvent
et crèvent
l’odeur pâle des maisons en chaleur
La dame
au doigt de porcelaine
se masturbe
sur les aines
de ma cravate
blasphémeuse
L’ouïe
Le rot des cochers
La diame-dame
luit
sur les parchemins de stupre
Les dos cadencés
protègent
les prunes puinées
Les prés
Les possédants
La puce de la mère Supérieure
Le clos
des gens
ardents
La vedette râpe
son sperme
de femme
Oulllllll — Hahiya-diad-loup !
La loupe freinée
provoque
la diarrhée des sédentaires
Pas de pitié
Mourez chiens de gueux
Mourez baveurs de lanternes
Crossez fumiers de bourgeois!
La lèpre
oscille
dans vos cheveux
pourris
Crossez vos banalités
Sucez vos filles!
Pas de pitié
Mourez
dans votre gueuse d’insignifiance
Pétez
Roulez
Crossez
Chiez
Bandez
Mourez
Puez
Vous êtes des incolores
Pas de pitié!

(Claude Gauvreau, Étal mixte, p. 63-65)

Voir Étal mixte

2 commentaires:

Anonyme a dit...

Quel poème intense! Connaissez-vous l'année de son écriture? Merci!

Jean-Louis Lessard a dit...

Le livre a été écrit entre les années 1950 et 1951, mais publié en 1968.
Voir Étal mixte sur ce blogue. https://laurentiana.blogspot.ca/2015/10/etal-mixte.html