1 octobre 2016

Triste

Triste événement, triste pour Monsieur Dostie, triste pour les archives littéraires québécoises.



1 commentaire:

Raymonde Gobeil a dit...

Je partage votre tristesse. Serons-nous un peuple sans histoire littéraire?